En quoi consiste la gestion de risques de projet ?

Publié le 15/11/2022 par Tessa Anaya, Emilie Audubert et Shubham Gupta

Évaluer les facteurs de risque fait partie des éléments pris en compte par tout gestionnaire de projets. Découvrez dans cet article ce qu’est la gestion de risque de projets ainsi que les étapes à considérer pour faire face aux imprévus.

Définition et intérêt de la gestion de risque de projets

Que l’on débute ou envisage de débuter un projet, la notion d’échec fait partie des éléments intrinsèques à toute préparation en la matière.

Réaliser un projet signifie souvent devoir composer avec les risques qui y sont associés. Tâches qui prennent du retard, réévaluation des coûts sont autant de risques liés à une mauvaise gestion de projet. L’absence de maîtrise de ces facteurs peut mettre en danger un projet dans son ensemble, s’avérer coûteuse pour l’entreprise, mais aussi impacter l’engagement des parties prenantes.

Afin de se préparer aux scénarios imprévus et d’adopter des stratégies adéquates, anticiper les risques potentiels est essentiel. C’est également la raison pour laquelle la gestion des risques fait partie des compétences fondamentales considérées par les recruteurs au moment d’embaucher des chefs de projets.

Découvrez dans cet article les choses importantes à savoir sur la gestion des risques entourant la conception d’un projet, et des pistes pour vous aider à comprendre la complexité des risques dans ce contexte.

Qu’appelle-t-on un risque en matière de gestion de projet ?

Un risque se définit comme tout problème susceptible d’impacter négativement la réussite de vos projets, qu’il soit provoqué par des éléments internes ou externes. Un fournisseur cessant ses activités ou la démission d’un collaborateur expérimenté sont des exemples pouvant constituer des facteurs de risque.

Comment se définit la gestion des risques dans un projet?

La gestion des risques dans un projet est un processus qui recouvre plusieurs activités. Il s’agit ici d’identifier, d’évaluer et de répondre à des risques qui peuvent impacter le déroulement et la finalisation de vos projets.

Cette pratique vise de ce fait à limiter les risques existants ou potentiels. Il convient ici d’identifier les causes majeures de risques et de réduire leur impact, dans le cas où il est impossible de les éliminer totalement.

Comment la gestion des risques des projets peut-elle répondre à vos besoins ?

Identifier et évaluer les risques fait partie intégrante des responsabilités d’un gestionnaire de projet. Ce processus vous permet de prioriser vos efforts de gestion de projet. Dans le cas où une évaluation révèle une menace à l’impact potentiel élevé, il vous est alors possible de mettre en place des mesures pour anticiper ces risques, les minimiser, voire même les éliminer.

Tout projet est corrélé à des risques à prendre en compte. Toutefois, les plus importants sont généralement ceux liés à des questions d’ordre temporel (calendrier du projet) financier (coûts du projets), de qualité (critères du projet), mais également aux solutions technologiques et aux ressources qui y sont associées.

Les facteurs de risques associés à un projet
Les logiciels de gestion intégrée de risques peuvent vous aider à différents niveaux. Leurs fonctionnalités facilitent l’évaluation anticipée des menaces ainsi que l’identification des risques les plus impactants. Ces outils contribuent également à améliorer la prise de décision en renforçant les processus de gestion des risques et l’analyse de données.

Quels sont les risques les plus communs dans la gestion de projet ?

Différents types de risques sont couramment associés à la gestion de projet. Nous vous présentons ici les plus communs, illustrés à l’aide de quelques exemples.

Les risques individuels

Ce type de risque concerne les éléments qui peuvent impacter la qualité, le coût, la date de livraison et/ou l’étendue d’un projet. Par exemple, en raison de congés maladies ou d’absence planifiées, vous ne disposez pas des ressources nécessaires. 

Les risques globaux

Ces risques sont liés aux répercussions des incertitudes sur le projet dans sa globalité. Cette catégorie comprend l’association des risques individuels, de même que d’autres sources d’incertitudes. L’exemple d’une catastrophe naturelle, ou encore celui d’une nouvelle politique gouvernementale concernant votre secteur, sont des illustrations de ce genre de risques.

Les risques de variabilité

Il s’agit ici des risques liés aux variations ou imprécisions affectant l’offre, la demande, la qualité, les prix, etc., susceptibles d’impacter un projet. L’augmentation du prix des matières premières ou la nécessité de choisir un nouveau fournisseur pour un élément crucial du projet font partie de cette catégorie de riques.

Les risques d’ambiguïté

Dans le cas d’une absence de clarté concernant les critères du projet, les risques d’ambiguïté sont ceux susceptibles de provoquer des erreurs. Une communication inexacte du client sur les critères attendus, ou une incompréhension des membres de votre équipe quant aux objectifs du projet sont des éléments propres à générer ces risques d’ambiguïté.

Comment gérer les risques en 5 étapes ?

Si tout projet inclut la notion de risque, certaines bonnes pratiques peuvent vous aider à  limiter leur impact, s’il vous est alors impossible de les éliminer. Les étapes suivantes détaillent comment réduire et gérer ces derniers.

1. Déterminez les menaces

Considérez dans un premier temps tous les risques pouvant potentiellement affecter les éléments généraux de votre projet, soit les dates de finalisation ou encore les objectifs. Cette étape recouvre l’analyse du plan de projet dans sa globalité et la définition des menaces.

Pour vous y aider, vous pouvez organiser une session de brainstorming avec les membres du projet et l’ensemble des parties prenantes. Dès lors que les risques sont identifiés, procédez à une classification des ces derniers dans un registre des risques. Ce support vous permet d’effectuer le suivi et la consultation de données essentielles telles que leur durée, leur impact, leur degré d’importance et leur statut..

2. Analysez les risques identifiés

Pour appréhender comment et dans quelle mesure les risques peuvent impacter votre projet, procédez à une analyse. Cette analyse doit couvrir deux aspects : un versant quantitatif et qualitatif. L’analyse quantitative va indiquer, sous forme de pourcentage, le degré de probabilité qu’un risque impacte votre projet. L’analyse qualitative va quant à elle identifier et estimer les risques non quantifiés. Ces deux approches vont vous aider à identifier les risques qui requièrent une attention prioritaire.

Au moment de cette évaluation, trois facteurs sont à considérer : la probabilité de voir un événement survenir, l’impact qu’il peut avoir, et l’évaluation des conditions de contrôle de cet événement. Cette étape vous aide à comprendre les degrés de risques globaux et à préparer les mesures adéquates pour réduire les risques.

3. Réalisez un plan de réponse

Une fois l’évaluation et l’analyse des risques réalisée, il est nécessaire de préparer une stratégie de réponse, soit la manière dont vous envisagez de gérer les risques à forte priorité. Veillez à ce que ce plan soit exécutable, pratique à mettre en place, mais également adapté aux les critères du projet.

Quatre méthodes de gestion des risques sont à envisager : le transfert, l’atténuation, l’évitement et l’acceptance. Réalisez un plan de réponse selon votre degré de tolérance aux risques.

Il vous est possible d’avoir recours à des logiciels de gestion de projets pour accompagner votre stratégie de gestion des risques de façon adaptée. Les fonctionnalités de ce type d’outils peuvent notamment vous aider à créer un répertoire centralisé des données associées aux risques.

4. Implémentez le plan de réponse

Après la conception d’un plan de réponse vient sa mise en œuvre. Il est nécessaire pour cette étape que la coordination des membres de l’équipe et des parties prenantes soit la plus précise possible. Veillez à ce que tous soient informés de la nature des risques et sachent comment mettre en place des actions pour les limiter.

Afin d’implémenter ce plan, nommez une personne responsable pour chaque étape ; ceci permet d’assurer la continuité du projet et d’éviter toute ambiguïté potentielle. Au fur et à mesure de l’avancée du projet, monitorez les risques et procéder à la modification du plan de réponse selon ces derniers.

5. Effectuez le suivi et l’évaluation des risques

La gestion des risques est un processus qui doit s’exercer en continu et qui ne peut se satisfaire d’une intervention ponctuelle. C’est pourquoi il est important que le suivi et l’évaluation des risques ne soient sujets à aucune interruption. Vous pourrez ainsi évaluer la réussite des mesures mises en place et procéder à des modifications en cas de besoin.  

Quelques conseil pour s’assurer d’une gestion des risques effective dans un projet

Pour s’assurer de la réussite d’un projet, certaines bonnes pratiques peuvent être suivies : 

  • Identifiez de façon précise les risques qui peuvent être associés à votre projet. Il vous sera ainsi possible de réaliser un plan d’atténuation des risques sur-mesure quant aux besoins de votre projet.
  • Désignez un membre de votre équipe chargé d’effectuer la gestion de chaque risque identifié. Vous pourrez de cette façon garantir que chacun des risques soit monitoré.
  • Élaborez un plan qui inclut une stratégie de gestion pour chacun des risques identifiés. Ceci vous permettra de contrôler que le projet reste dans les rails et à parer à tout imprévu potentiel.
  • Réalisez un suivi des risques tout le long du projet et effectuez des modifications au fur et à mesure. Cet aspect peut avoir un impact majeur sur la réussite de votre projet.
  • Soyez prêt à passer à l’action si un risque se présente. Grâce à un plan adéquat, il vous sera plus facile de gérer tout problème susceptible de surgir.

Une gestion des risques pertinente influence la réussite d’un projet 

Lorsqu’un plan de gestion des risques est bien élaboré, il peut garantir la finalisation de votre projet dans les temps impartis.

Parce qu’elle permet d’identifier et de minimiser les risques avant qu’ils ne se transforment en problèmes bien réels, la gestion des risques de projet contribue à la réussite de votre projet. En anticipant les risques pouvant advenir, vous pouvez vous préparer au mieux aux imprévus et éviter des problématiques telles que des retards coûteux.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels de gestion des risques pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos des auteurs

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue des conseils sur les logiciels aux PME locales. Publiée dans le Globe and Mail, La Presse, le Financial Post et Yahoo.

Analyste de contenu pour Capterra, elle prodigue des conseils sur les logiciels aux PME locales. Publiée dans le Globe and Mail, La Presse, le Financial Post et Yahoo.

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.

Shubham is a writer at Capterra.

Shubham is a writer at Capterra.