3 nouvelles technologies au service de la santé

Publié le 29/09/2022 par Emilie Audubert

Bouleversé par la crise sanitaire, le secteur de la santé fait face à une demande toujours plus constante d’amélioration du parcours de santé des patients. L’évolution technologique peut en ce sens offrir de nouvelles perspectives soutenant les pratiques des professionnels du secteur tout en contribuant à cet objectif.

Les nouvelles technologies au service de la santé et du parcours de soin des patients

Moteur de changement, le développement des nouvelles technologies remodèle le paysage des pratiques de nombreuses industries, et le secteur de la santé ne fait pas exception. Des solutions de télémédecine en passant par l’automatisation des processus administratifs hospitaliers, la transformation digitale s’est invitée au cœur des habitudes des professionnels du secteur.

Entraînant une perturbation sans précédent de l’économie mondiale et des soins de santé, la crise sanitaire a également accéléré une demande de transformation numérique, notamment dans le domaine de la prise en charge et de la gestion des données des patients. Mais bien au-delà de ce contexte, les outils numériques se révèlent des alliés précieux sur le long terme pour optimiser le parcours de soins des patients, à l’heure où le secteur de la santé fait face à des défis tels que la pénurie de personnel ou encore le phénomène de déserts médicaux.

Quelles tendances de e-santé peuvent aider les professionnels du secteur à améliorer la prise en charge et l’expérience de leurs patients ? C’est le sujet qu’aborde Capterra dans cet article en commentant trois nouvelles technologies au service de la santé.

1. Le développement de la prise de rendez-vous en ligne

Si la télémédecine reste encore une pratique en cours de développement sur le territoire français, son utilisation a permis de mettre en lumière l’un de ses bénéfices aux yeux des patients : parmi ceux qui ont pu y avoir recours, près de 47 % ont mis en avant l’avantage de l’obtention d’un rendez-vous dans des délais réduits.

Souvent, les infrastructures médicales peuvent présenter des défis pour les patients au moment de la prise de rendez-vous : difficultés pour l’attribution d’un médecin traitant, temps d’attente pour les rendez-vous auprès de spécialistes, engorgement de certains services hospitaliers, ou manque d’accès à un calendrier de prise de rendez-vous sont tout autant d’exemples illustrant la complexité que peut revêtir cette étape.

En parallèle, les structures médicales sont elles-mêmes confrontées à des challenges dès lors qu’il s’agit d’organiser et d’administrer les consultations de leurs patients : gestion des annulations et des modifications de rendez-vous, nécessité de mobiliser le temps du personnel pour effectuer la mise à jour des calendriers de rendez-vous sont parmi les problématiques rencontrées par ces dernières.

Si des moteurs de recherche ambitionnent déjà de mettre en ligne des services de prise de rendez-vous médicaux sur le sol américain, des plateformes spécialisées ont d’ores et déjà été lancées au sein de l’Hexagone.

Par ailleurs, certains systèmes peuvent déjà s’intégrer dans l’organisation des spécialistes de santé : 

Incluant des fonctionnalités pour la planification des rendez-vous et des rappels automatiques aux patients, les logiciels de planification pour cabinets médicaux sont parmi les solutions disponibles pour aider à fluidifier le processus de prise de rendez-vous.

Parmi leurs avantages figurent : 

  • La gestion actualisée des créneaux de rendez-vous : en ayant recours à la planification en ligne, les cabinets de santé sont beaucoup plus susceptibles de remplir les créneaux de rendez-vous vides. Les patients ont la possibilité de vérifier en temps réel la disponibilité d’un cabinet et de s’adapter à l’agenda de leur centre de soin.
  • Une flexibilité des modalités de prise de rendez-vous : la prise de rendez-vous en ligne présente des avantages logistiques aussi bien pour une structure médicale que pour les patients. Ces derniers peuvent réserver leur consultation en dehors des heures d’ouverture des services administratifs via leur mobile ou leur ordinateur, sans l’aide du personnel dédié. En outre, ils offrent une option additionnelle pour les patients dans l’incapacité physique de réaliser un appel vocal, ou mal à l’aise pour faire part de leurs problèmes de santé par téléphone.
  • Une automatisation des tâches administratives :  en automatisant des tâches de relance et de suivi manuel, voire de facturation, la planification de rendez-vous en ligne peut permettre au personnel du cabinet de se concentrer sur d’autres activités essentielles, tout en diminuant les risques, tout en diminuant les risques d’erreur humaine.

2. La numérisation des dossiers médicaux des patients

C’est en février 2022 que la Commission européenne a annoncé une volonté d’harmonisation et le développement des dossiers numériques des patients. L’objectif ? Faciliter l’accès des patients à leurs données et leur partage auprès des professionnels de santé. Une tendance que suit également l’État français avec la mise en place de la plateforme Mon espace santé  permettant aux utilisateurs d’accéder à l’ensemble de leur historique médical. 

Cette évolution semble répondre aux attentes des patients français, puisqu’ils seraient près de 90 % à souhaiter avoir accès à leurs données de santé depuis un ordinateur ou un téléphoneselon une étude menée par Faire Avancer la Santé Numérique (FASN) .

Numériser ce type d’informations est donc l’un des challenges à relever pour les professionnels du secteur. Pour se faire, il leur est possible de faire appel à des solutions numériques dédiées : les logiciels de dossiers de patients informatisés.

Permettant d’émettre des dossiers médicaux électroniques, les logiciels de dossiers de patients informatisés donnent aux utilisateurs autorisés, patients comme praticiens, la possibilité de consulter les informations des patients et incluent des informations cruciales sur les antécédents médicaux, les traitements, ou encore les résultats de laboratoire.

D’autres avantages de ces solutions sont également à considérer : 

  • Une aide au diagnostic et à la recommandation de soins : la plupart des logiciels de dossiers de patients informatisés fournissent aux médecins des rapports qui les aident à identifier les informations essentielles pour ajuster leur diagnostic et recommander des options de traitement potentielles.
  • Une optimisation de la communication entre les soignants et leurs patients : certains de ces outils offrent aux patients la possibilité d’accéder à des portails personnels, leur donnant accès à leur historique d’informations médicales. Les patients peuvent également communiquer avec leurs médecins en partageant des notes, en échangeant des messages instantanés, voire en effectuant des appels vidéo.
  • Un support pour la gestion des réclamations : l’une des fonctionnalités récurrentes pour ce type de logiciel est l’inclusion de modèles intégrés qui sont utilisés pour aider les médecins à documenter les problèmes ou les plaintes éventuelles des patients. Ces modèles sont souvent adaptés à des spécificités ou peuvent être personnalisés pour répondre aux besoins individuels des praticiens.

3. La santé connectée au service de la médecine préventive

La santé connectée fait communément référence à une méthode de gestion des soins de santé s’appuyant sur la technologie pour la prestation de services de santé ou la gestion des conditions médicales.

Parmi les exemples notables de ce secteur, on peut citer les objets médicaux connectés ou Internet des objets médicaux (IoMT) , soit des technologies portables conçues pour collecter les données relatives à la santé et à la forme physique des utilisateurs à l’aide de capteurs intégrés. 

Ces dispositifs connaissent par ailleurs une croissance exponentielle avec des prévisions de dépenses en IoMT de 25 milliards de dollars en 2020 à 63 milliards de dollars en 2030 de la part des fournisseurs de soins de santé (article en anglais, disponible pour les clients Gartner).

Si certaines solutions sont employées par le grand public, à l’image des montres connectées, certains dispositifs sont également utilisés par les professionnels, comme les appareils de mesure d’électrocardiogramme portables ou encore les tensiomètres connectés.

Connectables à des bases de données, ces objets sont capables de traiter les informations recueillies, de les transmettre à des professionnels, et de donner l’alerte en cas de facteurs inhabituels. Les données générées par ces systèmes peuvent donc être utilisées, surveiller les résultats des patients, mais aussi soutenir les stratégies de soins préventifs.

Si l’utilisation de solutions IoT médicales présente des avantages pour le suivi préalable des patients, elle peut faire bénéficier les prestataires de soins de santé de certains avantages tels que :
  • La capacité de surveillance à distance : la surveillance à distance en temps réel via des appareils IoT connectés et des alertes intelligentes peut permettre de diagnostiquer des maladies, de les traiter, mais aussi pour les patients et praticiens d’être alerté en cas d’urgence médicale.
  • Une aide à la responsabilisation des patients :  les capteurs intelligents des appareils médicaux connectés analysent les conditions de santé, les modes de vie et l’environnement, et recommandent ainsi des mesures de santé préventives. Ils peuvent de ce fait compléter le rôle des soignants pour éduquer et responsabiliser les patients quant au suivi de leur santé.
  • Un soutien pour l’analyse et le partage des données : en téléchargeant les données directement et instantanément vers le cloud ou une base donnée locale, un système IoT médical peut compiler des informations et produire des rapports, et permettre ainsi aux professionnels de santé d’identifier rapidement les tendances notables.

Des innovations face au défi de la sécurisation des données en ligne

Le secteur médical évolue vers une nouvelle ère où l’accessibilité aux informations des patients, le traitement des données et la communication entre les différentes parties concernées peut être facilitée par les technologies, avec pour objectif commun d’améliorer la façon dont les soins de santé sont dispensés et de soulager la charge administrative des infrastructures.

Toutefois, si près de 65 % des utilisateurs français des services de santé en ligne ont confiance dans la sécurisation des données de santé (donnée de l’ étude menée par le CSA en juin 2021), ces informations restent une cible fortement convoitée par les cybercriminels.

Il est donc primordial pour toute structure de santé d’élaborer en premier lieu une stratégie de gestion des données sensibles avant de procéder à toute adoption technologique. Pour ce faire, et outre la mise en place d’un système de sécurisation adéquat, un audit approfondi des systèmes existants peut être réalisé afin de mettre en évidence les vulnérabilités et les violations de conformité potentielles.

De plus, il est également important pour les responsables de définir des politiques d’utilisation pour ce type de système afin de donner au personnel des indications claires sur les bons gestes à adopter. Par exemple, les politiques de sécurité peuvent exiger des mots de passe forts pour l’authentification, une utilisation restreinte des appareils mobiles, ou encore une liste noire d’applications, et s’accompagner de formations régulières des équipes.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels de gestion pour cabinet médical pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.