15 ans à aider les entreprises françaises
à choisir le meilleur logiciel

Description de Double-Take

Ce système vise à migrer, protéger et récupérer des bases de données, des systèmes et des applications sur n'importe quelle plateforme physique, virtuelle ou cloud.

Qui utilise Double-Take ?

Non fourni par l'éditeur

Double-Take ne vous convainc pas tout à fait ? Comparer avec une alternative populaire

Double-Take

Double-Take

4,0 (1)
1,99 $US
mois
Version gratuite
Version d'essai gratuite
25
Intégrations introuvables
3,0 (1)
5,0 (1)
5,0 (1)
VS.
À partir de
Types de licence
Fonctionnalités
Intégrations
Facilité d'utilisation
Rapport qualité-prix
Service client
Prix introuvable
Version gratuite
Version d'essai gratuite
196
26
4,7 (212)
4,7 (212)
4,7 (212)
Les jauges horizontales vertes représentent le logiciel le plus apprécié selon la note globale qui lui a été attribuée ainsi que le nombre d'avis.

Alternatives à Double-Take

NinjaOne
Fonctionnalités les mieux notées
Accès et contrôle à distance
Alertes et remontée des problèmes
Gestion des correctifs
Cohesity
Fonctionnalités les mieux notées
Compression
Planification des sauvegardes
Sauvegarde VM
Morro Data CloudNAS
Fonctionnalités les mieux notées
Planification des sauvegardes
Sauvegarde cloud
Sauvegarde et récupération
EDpCloud
Fonctionnalités les mieux notées
Aucune fonctionnalité n'a été évaluée par les utilisateurs de ce logiciel.
IntelligenceBank
Fonctionnalités les mieux notées
Contrôles/Permissions d'accès
Conversion de fichier
Partage des ressources
Rubrik
Fonctionnalités les mieux notées
Sauvegarde VM
Sauvegarde et récupération
Stockage sécurisé des données
Comet Backup
Fonctionnalités les mieux notées
Cryptage
Sauvegarde cloud
Sauvegarde et récupération
RG System
Fonctionnalités les mieux notées
Aucune fonctionnalité n'a été évaluée par les utilisateurs de ce logiciel.
Centralpoint
Fonctionnalités les mieux notées
Aucune fonctionnalité n'a été évaluée par les utilisateurs de ce logiciel.

Avis sur Double-Take

Note moyenne

Note globale
4,0
Facilité d'utilisation
3,0
Service client
5,0
Fonctionnalités
4,0
Rapport qualité-prix
5,0

Avis classés par taille de l'entreprise (nombre d'employés)

  • <50
  • 51-200
  • 201-1 000
  • >1 001

Trouver les avis classés par note

4
100%
Utilisateur vérifié
Utilisateur LinkedIn vérifié
Services et technologies de l'information, 51–200 employés
Temps d'utilisation du logiciel : 6 à 12 mois
Source de l'avis

As robust a replication as you can need, but be sure it's what you need

4,0 il y a 6 ans

Commentaires : We had to learn and identify those very specific use cases where Carbonite Availability was without any doubt the best tool for replication. Mostly, those few servers which are the most critical for the organization, and require the highest possible uptime.
Sometimes we struggle to get it running whenever the origin server was installed with a non-standard operating system media, since the software needs a clean OS with exactly the same version is installed in the secondary site.

Avantages :

Double Take, currently known as Carbonite Availability since it no longer belongs to Vision Solutions, delivers on every single feature it offers. It doesn't matter the server deployment model on either the primary or any of the secondary sites you have, whether you are using bare metal servers, public clouds, or any private cloud or virtualization technology, you can replicate. If your telecommunication infraestructure allows it, you'll get that near-zero RPOs and RTOs critical for your business. Carbonite did a great job redesigning the licensing model, now you need only the license for the origin server, a not for destinations, which allows Carbonite Availability to compete with other vendors.

Inconvénients :

More than a "Con", I understand the way data is replicated requires that servers in the remote site are online, unless you use either Hyper-V or VMWare as destination, which allows you to replicate to offline VMs. Double-Take or Carbonite Availability is not a technology you can use to implement de DRP or four whole infrastructure because most of the time, doing so, will make no sense at all financially. When you don't really need near-zero RPOs / RTOs, or when you are using VMWare or Hyper-V , or even a public cloud as either primary or secondary, there are more efficient ways to get the job done.