Comment devenir community manager ? 6 conseils de professionnels du secteur

Publié le 01/07/2019 par Caroline Rousseau

Comment devenir community manager 6 conseils de professionnels du secteur

Vous êtes une personne réputée pour sa sociabilité ? Vous êtes toujours dans les premiers à essayer un nouveau réseau social ? Vous maîtrisez l’art du hashtag ? 

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, le métier de community manager (que l’on appelle parfois “social media manager”) pourrait bien être fait pour vous.  

Le community manager est le lien entre l’entreprise et ses clients. En plus de faire connaître la marque, celui-ci est en charge de répondre aux questions et commentaires, d’organiser des jeux concours et de veiller à la bonne réputation en ligne de l’entreprise.

Mais comment devenir community manager ? Quelles sont les qualités du CM idéal ? Réponse en 6 points illustrés de témoignages de community managers français. 

1. Étudier ou apprendre sur le tas ? Les deux, mon général !

Étudier ou apprendre sur le tas métier social media manager

Le cursus communication et marketing

Naturellement, ce sont les études de communication et de marketing qui viennent à l’esprit lorsque l’on évoque le profil du community manager idéal. Une formation théorique avec mises en situation permet de préparer l’apprenti CM à différents cas de figure. Louise-Alison Mulatier, rédactrice Web chez Mediaveille (MV Group) fait part de son expérience :

“J’ai suivi un cursus de communication (Master) en alternance. C’était le meilleur moyen de lier apprentissage théorique et application pratique. J’ai appris à avoir une vision à long terme des plans de communication et des plannings éditoriaux sur les réseaux sociaux. Cela permet également d’apprendre les aspects techniques du travail, comme les benchmarks et les analyses.” 

“Je ne pense pas qu’un diplôme fasse tout”, ajoute Louise-Alison Mulatier, “mais un cursus permettant d’apporter les bases en termes de marketing, de communication et rédaction est un réel plus.” En effet, il est tout aussi crucial d’avoir une bonne plume afin de répondre avec plus ou moins d’humour et de créativité aux diverses requêtes.

Louise-Alison Mulatier renchérit :“c’est un métier qui demande de la créativité, de l’organisation et de la réactivité, mais aussi pas mal de sang-froid car les choses peuvent rapidement déraper.”

Plus le CM saura être réactif, plus il pourra rapidement désamorcer d’éventuels conflits. Mieux vaut savoir prendre du recul rapidement afin d’agir de manière efficace.

L’apprentissage sur le tas

Métier né avec la démocratisation d’Internet, le rôle de CM ne s’adresse pas moins à ceux qui ont un parcours différent. Les profils de tous bords peuvent prétendre à un poste de social media manager. 

Mewen Guilloré, dirigeant d’entreprise à Web Digital Marketing explique :
“Je n’ai pas eu besoin de diplôme officiel afin de proposer des prestations en tant que social media manager pour des entreprises internationales. D’ailleurs, une grande majorité de mes confrères n’ont jamais suivi de cursus spécifique. Les compétences peuvent s’acquérir de façons différentes et plus qualifiantes.”

Marie Hot est un bon exemple de reconversion, avec toutefois une certaine logique dans son cheminement. Elle raconte comment elle est arrivée à son poste actuel :  “Je suis graphiste de formation et j’ai toujours eu cette sensibilité pour la communication par le visuel. Mon rôle était de présenter des concepts architecturaux à l’aide de créations graphiques.”

Marie Hot officie aujourd’hui en tant que content et social media manager chez Your New Self et la marque Multiesthetique.fr où elle “ veille à fédérer la communauté du site et incite les utilisateurs à créer du contenu afin de la faire vivre et grandir.”

Les formations en ligne

Forte de son expérience de plus de 2 ans comme responsable marketing en contenu et acquisition et récemment promue responsable d’équipe marketing chez HubSpot, Marie Hillion recommande “de suivre des formations en ligne afin d’approfondir ses connaissances pour apprendre à mettre en place une stratégie performante sur les réseaux sociaux.” Elle cite par exemple HubSpot Academy, Facebook Blueprint et LinkedIn Learning.

 2. Faites-vous connaître

se faire connaitre comme social media manager

Hobby

Prenez l’une de vos passions et faites-la vivre sur les réseaux sociaux. Imaginons que vous êtes fan de toilettage canin : convertissez-vous en street photographer, compilez les toutous les plus insolites croisés sur votre route et publiez-les sur Instagram avec les hashtags adéquats. Suivez les comptes d’autres amateurs de brushing canin et invitez-les à suivre le vôtre. Un bon exercice pour vous enseigner les outils et tâches basiques du CM.

Dans le même ordre d’idée, portez-vous volontaire pour animer le compte de votre université, association, ou club de bridge.

Personal branding

Créez votre votre marque personnelle et intégrez-la à votre CV ainsi qu’aux plateformes professionnelles que vous utilisez, LinkedIn en premier lieu. Les potentiels employeurs verront en vous une personne sachant maîtriser sa propre image.

Autopromotion

Autre exemple, si vous choisissez de lancer votre propre projet, vous aurez à user d’autopromotion. Arthur Besson, responsable des réseaux sociaux pour la marque de vêtements pour enfants Marius et Lola qu’il a créée avec sa compagne, s’efforce de respecter les codes établis dans son secteur.
Celui-ci raconte la genèse de leur projet : 

“Nous avons commencé par “aimer” des publications et par utiliser les hashtags correspondant à notre marché. Nous avons également investi dans quelques publicités. Après un an d’existence, nous avons lancé la ligne de vêtements de grossesse à l’aide d’Instagram. Le succès est tel que nous ne sommes plus dans la logique de suivre de nouveaux abonnés sur Instagram : c’est désormais eux qui nous suivent.”

Ciblez les marques que vous admirez

Dressez une liste des marques et entreprises que vous appréciez et pour lesquelles vous souhaiteriez travailler ; gardez un œil sur leur page carrière. Si vous vous êtes déjà constitué un profil solide sur les réseaux sociaux, il vous sera aisé de prétendre à un emploi de CM. 

“Si vous aimez l’entreprise pour laquelle vous travaillez, raconter des histoires sera facile et amusant, et la gestion des médias sociaux viendra naturellement “, explique Arthur Besson.

3. Inspirez-vous de vos pairs

manager réseaux sociaux s'inspirer des autres

Quoi de plus naturel pour des gestionnaires de communautés de former eux-mêmes une communauté ? Mewen Guilloré met en avant l’aspect solidaire des CM qui vient contrebalancer la solitude de ce métier :

 “L’entraide de la communauté que l’on retrouve sur les groupes d’échange est un véritable vivier d’informations et d’autoformation : nous apprenons des expériences des autres. Je pense sincèrement que le meilleur des diplômes est l’expérience cumulée.”

Marie Hillion conseille de s’inspirer des autres marques :


“Tous les bons marketeurs le savent, ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui… en marketing tout change très vite ! Je recommande donc de surveiller ce que font les influenceurs et les entreprises sur les réseaux sociaux.”

“Les comportements utilisateurs changent, les algorithmes aussi”, note également Louise-Alison Mulatier.

Autre conseil utile : testez toutes sortes de publications sur le terrain jusqu’à trouver la formule qui fera mouche. “Analysez les publications qui fonctionnent le mieux auprès de votre audience : format, heure de publication, type de message”, conseille Marie Hillion.

 4. Apprenez à travailler seul(e)

comment devenir community manager apprendre à travailler seul

 Il est rare pour une entreprise d’avoir une équipe entière dédiée aux réseaux sociaux.

Morgane Le Hémonet, stratège digital & community manager freelance, évoque un quotidien aux tâches variées mais sans collègue pour l’épauler : “J’ai différents interlocuteurs : les membres des communautés que je gère, les clients, les agences médias, les graphistes… Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un métier où l’on travaille seul(e). Je fais du community management, de la création de contenus, de la relation bloggeurs, de l’achat média… En tant que freelance, je n’ai pas les collègues ou les prestataires pour m’accompagner.”

Comment faire pour ne pas se retrouver débordé(e) ? Grégory Hennion, CMO chez Bubble Plan, répond : “Nous avons mis en place un processus impliquant veille automatique, publications quotidiennes brèves et (re)publication hebdomadaire de teasers de notre blog sur la gestion de projet. La ligne éditoriale définie nous permet de ne pas avoir une activité permanente de community management.”

5. N’oubliez jamais : on vous observe

comment devenir community manager surveillance réseaux sociaux

Rappelez-vous que vous êtes sur Internet et que tout le monde peut voir, commenter et republier vos écrits. Vous êtes le porte-parole de votre marque et le garant de sa bonne réputation. Veillez à ne pas écorner l’image de votre entreprise, vous pourriez en faire les frais personnellement. Réfléchissez à deux fois avant de publier ou de répondre à un commentaire délicat, n’hésitez pas à demander l’avis de tierces personnes pour vous conforter dans votre stratégie sur les réseaux sociaux. Certains diront qu’un bad buzz vaut mieux que pas de buzz du tout, ce qui est fort discutable. N’oubliez pas, le rétropédalage sur Internet est la plupart du temps inutile : une capture d’écran est vite arrivée, et celle-ci peut se retrouver retweetée à l’infini.

 6. Utilisez l’analyse de données et la SEO

Utilisez l’analyse de données et-la SEO pour les réseaux sociaux

 Il existe une science propre aux réseaux sociaux, au-delà des aspects créatifs et communautaires : l’analyse de données. Ainsi, pour réussir votre conquête des réseaux, vous devez apprendre à exploiter ces données : qui visite votre site, combien de temps, etc. La SEO (pour search engine optimization, soit optimisation pour les moteurs de recherche) est également cruciale : elle permet de créer du contenu qui correspond exactement à ce que cherchent les internautes. Des outils existent pour vous aider à réaliser une telle optimisation SEO.

Créez la tendance

Vous voilà community manager : vous savez où trouver l’inspiration et votre routine est bien rodée. À vous désormais de faire un brainstorming pour trouver l’idée originale qui saura distinguer votre entreprise dans cette course à la notoriété. Vidéos, campagnes visuelles, teasers, modules interactifs… C’est le moment de faire preuve de créativité et d’attirer les regards (et les clients) !