Outils PIM (Product Information Management), comment les implanter dans les PME ?

Publié le 06/02/2019 par Yann Gourvennec

Outils PIM comment les implanter dans les PME

Les logiciels PIM (Product Information Management) sont des solutions qui permettent de gérer les catalogues produits et tous les contenus associés afin de les mettre à disposition sur tous les canaux. Voyons ici la pertinence des PIM pour les petites et moyennes entreprises, ainsi que mes conseils sur le choix d’une solution adaptée à votre entreprise.

À quoi servent les solutions PIM

Les outils PIM sont arrivés sur le marché au début des années 2000 et plus récemment en France. Ce concept répond à un besoin simple : en finir avec les tableaux Excel de bases de données produits.

Ce n’est pas un sujet anodin, j’ai vu de grandes sociétés gérer leurs informations produits dans des tableurs. Le résultat est désastreux : duplication d’informations, décalages de lignes, erreurs de frappe, caractères indésirables, etc.

Les PIM servent donc à rationaliser la gestion des catalogues produits.

comprendre le PIM
En un clin d’œil, comprendre comment fonctionne un PIM (schéma original avec des emprunts à Akeneo.com, product-information-management.com et desk.net)

Comment fonctionne une solution PIM ?

Tout commence par le chargement de fichiers en provenance de vos fournisseurs, de bases de données extérieures ou de votre système de gestion.

Au coeur du PIM vous allez enrichir les données avec des descriptifs supplémentaires, ajouter des classifications produits, des familles, des traductions, sans oublier les contrôles de la complétude de votre base et de la qualité des données. En sortie, vous pourrez utiliser ces données pour alimenter des catalogues imprimés, des sites e-commerce (en liaison avec un autre CMS), des applications mobiles et mêmes des points de vente qui pourront ainsi être branchés sur la même base de données que le site en ligne afin d’améliorer l’expérience client multicanale.

En résumé, les solutions PIM fournissent un point d’accès unique à la donnée et de multiples vues sur tous les canaux.

À qui s’adressent les PIM ?

Les PIM s’adressent en premier lieu à tous les commerçants et e-commerçants dont les catalogues produits sont complexes et fournis. Si vous vendez des services vous n’aurez, en principe, pas besoin d’outil PIM.

À l’inverse, si vous avez un site e-commerce et des milliers de références, alors un PIM s’impose à vous.

Comme l’explique Simon Walker, analyste chez Gartner, les premiers clients du PIM sont les équipes digitales et e-commerce qui cherchent à améliorer l’expérience client. Une des raisons qui expliquent que certains acteurs du marché (dont le français Akeneo et l’américain Salsify) suggèrent de changer l’acronyme PIM en PxM pour Product Experience Management.

Vous verrez beaucoup d’articles et de commentaires mentionnant des acronymes plus ou moins synonymiques comme MDM, PLM, MAM, DAM, etc. Ne vous laissez pas intimider par cette inflation lexicale commune chez les éditeurs de logiciels et focalisez-vous sur la chose la plus importante : vos besoins.

Qui sont les clients du PIM ?

Les clients des PIM sont principalement les marketeurs. Ces outils leur servent à la création d’une expérience client omnicanale sans heurts entre les différents canaux.

Quelles sont les fonctionnalités principales d’un PIM ?

Toutes les solutions de PIM ne se valent pas et il vous faudra en comparer les fonctionnalités. Voici les principales, présentées de manière simplifiée : gestion de données centralisées, intégration avec les systèmes de gestion et bases de données tierces, mise à jour, transfert et export des informations produits, segmentation des données en fonction de la population cible, chaînes de validation (workflow), export des données (XML, ou formats standard PDF, HTML, etc.), gestion des langues. Sans oublier un point crucial qui est le module de configuration et de paramétrage, dont la souplesse est primordiale.

Outil PIM Comparaisons
Avec Capterra, vous pourrez aisément comparer les logiciels entre eux pour faire un premier tri. Un essai sera ensuite nécessaire pour une comparaison plus poussée.

Quel type de solution PIM choisir ?

Une PME choisit rarement les mêmes solutions qu’un grand compte. Elle ira souvent au meilleur rapport qualité-prix et tentera, autant que faire se peut, de limiter la taille du projet informatique. Ce qui compte pour l’entreprise et ses clients, c’est avant tout le résultat.

La bonne nouvelle, c’est quela quasi-totalité des nombreux offreurs de solutions PIM s’adresse aux PME. Il est même possible de tester 11 solutions gratuitement. Pour trouver les solutions qui offrent cette possibilité, il suffit de cliquer sur le filtre “gratuit” dans la liste comparative.

logiciels PIM gratuits

Le marché des solutions PIM est assez riche en fournisseurs, et le danger pour une PME serait d’être tentée de toutes les analyser. Pour cela, j’ai comparé 4 solutions leader du marché.

comparaison solutions leaders marche
Nous avons comparé, avec Capterra, les principales solutions du marché.

Les principales solutions du marché sont Enterworks Enable, inRiver PIM, Salsify et Step (de Stibo Systems).

Enterworks cible les entreprises de 100 à 1 000 utilisateurs, et est donc plutôt fait pour les clients moyens et grands, inRiver les équipes de 50 à 99, et Step celles de 1 à 1 000 personnes. Salsify s’adresse aux petites entreprises de moins de 100 personnes. Cette dernière offre également, à l’essai, une version gratuite de son logiciel (en anglais).

Enterworks a fait l’impasse sur des fonctionnalités importantes comme le contrôle de la qualité des données, et InRiver, Step et Salsify sur la gestion des versions et des formulaires. Enterworks propose aussi la personnalisation et l’éditeur graphique de “workflow”, fonctionnalités plus adaptées aux grandes entreprises.

Si vous cherchez une solution française, Akeneo (disponible aussi dans de très nombreuses autres langues), qui est bien positionnée pour les PME, pourrait attirer votre attention. Elle permet de servir des équipes de 2 à 1 000 personnes sur le nuage (SaaS) et propose une version d’essai gratuite. La solution comprend des fonctionnalités comme le contrôle qualité des données, la gestion de la documentation et le contrôle des versions.

akeneo
Légende : l’interface d’Akeneo permet de gérer de larges catalogues de produits. La version démo en ligne permet de tester la solution directement sans même charger son catalogue. Une version d’essai permet quant à elle d’aller plus loin dans le test.

Notons que les Européens sont bien présents parmi les éditeurs de PIM. En dehors d’Akeneo déjà cité, on compte des sociétés comme Censhare ou Productsup en Allemagne, Inriver PIM en Suède ou Agility Multichannel au Royaume-Uni.

La méthode pour bien choisir son PIM

La quête d’un bon logiciel pour une PME est souvent un défi. Comparer les solutions, évaluer les fonctionnalités nécessite du temps et des essais. Je vais vous donner mes conseils afin de choisir le PIM le plus adapté à votre entreprise.

  1. Définissez vos besoins liés à vos métiers ou à ceux de vos clients. Faites une liste simple, évitez l’exhaustivité. Pour cela, vous pouvez vous aider de la liste ci-dessus et vous appuyer sur le catalogue d’outils PIM de Capterra.
  2. À partir d’une liste comparative comme celle de Capterra, présélectionnez un petit groupe de solutions qui convient à votre cahier des charges simplifié (cf. no.1) et qui vous permettra de répondre à vos besoins. Essayez de ne garder que 3 solutions, car il est difficile d’en comparer plus si vous n’êtes pas un expert.
  3. Premier critère, posez-vous la question de l’hébergement de la solution, même si la grande majorité des solutions (40 dans la liste Capterra) est disponibles dans le cloud. Dans ce cas, assurez-vous bien de la pérennité de vos données en cas de changement ultérieur. L’indépendance de vos données est un critère crucial pour les solutions SaaS, encore plus que pour les logiciels à installer.
  4. Dans vos critères de choix, rajoutez quelques éléments simples comme la pérennité de la solution. Une solution PIM est un investissement, pas une dépense. Si la plateforme de votre catalogue produit amoureusement enrichi n’est plus maintenue, vous aurez perdu tout cet investissement et devrez procéder à des exports de données longs et hasardeux. La qualité du service client (en français de préférence), du suivi et de l’accompagnement sont aussi des critères importants.
  5. Créez un tableau Excel comparant les différentes réponses à vos besoins avec des codes couleur : ROUGE (ne répond pas du tout au besoin), ORANGE (répond partiellement au besoin) et VERT (répond bien au besoin). Puis associez une note à ces couleurs et faites vos comptes.

PIM : quel outil choisirez-vous ?


Maintenant que vous connaissez la méthode, sur quelle solution se portera votre choix ?

Pour aller plus loin


À PROPOS DE L’AUTEUR

Fondateur et dirigeant de l’agence de marketing digital Visionary Marketing, Program Director du MS Digital Strategy de Grenoble Ecole de Management, je suis un marketer, spécialiste du Web et des médias sociaux, intervenant en marketing, conférencier et auteur.