Les prédictions de Capterra après 25 ans de Business Intelligence

Publié le 17/12/2018 par Sonia Mokrani

Le futur de la Business Intelligence

Vous êtes dérouté par l’intrusion de la Business Intelligence dans toutes les newsletters ou magazines digitaux ? C’est pourtant une science de l’analyse des données qui a déjà 25 ans. Laissons Le Big Data vous en donner la définition : le terme Business Intelligence (BI), ou informatique décisionnelle, désigne les applications, les infrastructures, les outils et les pratiques offrant l’accès à l’information, et permettant d’analyser l’information pour améliorer et optimiser les décisions et les performances d’une entreprise.

En d’autres termes, les logiciels de BI analysent toutes les données stockées par votre entreprise dans le but d’en retirer des informations utiles qui permettront d’influencer les décisions d’affaires ou les stratégies commerciales.

Si elle est déjà utilisée par presque une PME sur trois (28 %), la fulgurante ascension de la BI ne s’arrête pas là.

L’avenir de la BI selon les PME

Parmi toutes les technologies que les entreprises françaises utilisent, les logiciels de business intelligence ont le potentiel de croissance le plus élevé : 39 % des personnes interrogées lors de l’enquête Capterra sur l’utilisation des technologies d’entreprise prévoient d’investir dans des outils de BI d’ici 2020. Les solutions de Business Intelligence sont plus prisées que les technologies de réalité virtuelle, IA (Intelligence Artificielle) et blockchain.

Parmi tous les secteurs d’activité, c’est avec celui des assurances que la BI a le plus de succès (à 57 %) : les entreprises de ce secteur l’utilisent déjà ou prévoient de l’utiliser dans un futur proche.

Au niveau de l’impact des nouvelles technologies dans le monde du travail, la BI et l’analytique auront la meilleure croissance et le plus fort impact dans les deux années à venir. Mais il n’est pas nécessaire d’attendre 2021 : aujourd’hui, déjà 9 cadres sur 10 voient la BI comme bénéfique et essentielle à la réussite de leur entreprise.

Plus d’une PME sur 5 en France a déjà un budget assigné à la BI et à l’analytics pour 2019 : il est de 27 350 € en moyenne.

Les prédictions de la Business Intelligence

Afin d’aider les TPE et PME à comprendre en quoi les logiciels BI peuvent leur être bénéfiques, voici 7 tendances qui vont forger la business intelligence ces prochaines années selon Capterra. Elles sont présentées par ordre chronologique.

Prédictions Capterra pour 2019

1. D’ici les trois prochaines années, les PME auront adopté la Business Intelligence plus vite que les grandes entreprises.

Les sociétés de moins de 100 employés sont deux fois plus susceptibles d’adopter la BI que les grandes entreprises. Ces dernières déclarent avoir un taux de pénétration de la BI de plus de 15 % dans leurs effectifs.  Pour les petites entreprises, ce nombre double et atteint 36 %.

La BI est ainsi utilisée pour augmenter l’efficacité opérationnelle et réduire les frais généraux plutôt que pour développer l’activité. Les PME, aux plafonds de croissance plus élevés, sont beaucoup plus sensibles à l’impact de la BI et l’utilisent pour se développer et gagner des clients. Ceci explique pourquoi ils ont mieux adopté la BI.

Mike Finley, de la société américaine AnswerRocket, va encore plus loin et prédit qu’en raison de la concurrence, l’IA deviendra indispensable afin d’optimiser et d’accélérer la prise de décision. Les PME commenceront doucement, pour apprendre à bien prendre en main l’IA avant de maximiser son impact.

2. Les rapports d’analyse basés sur un modèle seront remplacés par des visualisations personnalisées à travers des algorithmes et des suggestions d’intelligence artificielle en temps réel, à l’aide de l’outil que l’utilisateur préfère.

Dans le passé, les utilisateurs de BI se servaient de rapports et d’aperçus, et la personnalisation était très limitée. Cependant, à long terme, les tableaux de bord tout prêts ne pourront plus répondre aux besoins d’une entreprise. Les PME doivent opter pour des logiciels de veille stratégique hautement personnalisables pour permettre à leurs employés de travailler comme ils le souhaitent : il s’agit là de l’avenir de l’analyse commerciale. Selon Gartner, 75 % des rapports prédéfinis seront remplacés ou complétés par des informations automatisées livrées sur la base des “besoins les plus importants”, et, d’ici 2022, chaque interaction personnalisée entre les utilisateurs et les applications ou les appareils sera adaptative.

D’après Amir Orad, CEO de Sisense, 2019 sera l’année de l’analyse intégrée, pas seulement, au niveau des tableaux de bord et graphiques, mais aussi des produits et processus. L’objectif des décideurs est d’obtenir les données dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin et sur le support qu’ils choisissent.

Prédictions Capterra pour 2020

1. Le traitement du langage, les chatbots et la reconnaissance vocale seront des méthodes courantes d’analyse des requêtes BI. Ils seront utilisés au même degré que la recherche classique.

Selon Gartner, d’ici 2020, le traitement automatique du langage naturel constituera l’avenir de l’informatique décisionnelle et sera une fonctionnalité standard sur 90 % des plates-formes de BI modernes. La moitié des demandes analytiques seront générées à l’aide de la recherche, du traitement automatique du langage naturel ou de la voix, voire même automatiquement.

La reconnaissance vocale et les chatbots ne sont pas seulement une question de commodité. Ils permettent également de fournir des informations en temps réel pouvant être rapidement exploitées à des fins commerciales. En outre, ces services “traduisent” le langage analytique/statistique et fournissent un résultat plus simple aux utilisateurs moins expérimentés. Si davantage de personnes sont capables de comprendre et d’exploiter pleinement les outils de Business Intelligence, cela aura un impact positif sur la prise de décision finale.  

Et ce n’est pas seulement la reconnaissance vocale, mais aussi la géolocalisation qui prend un rôle plus important : d’ici 2022, 30 % des interactions clients seront influencées par l’analyse de la localisation en temps réel, contre 4 % en 2017.

2. Le Cloud Business Intelligence (BI SaaS) sera le seul modèle de livraison de la BI sérieusement pris en compte par les entreprises de moins de 100 employés.

L’utilisation de la Business Intelligence en SaaS encouragera les petites entreprises à adopter les outils BI. Au cours des dix dernières années, la présence du cloud s’est étendue et selon Gartner, d’ici 2020, une politique d’entreprise sans cloud sera aussi rare qu’une politique “sans Internet” aujourd’hui.

Les déploiements dans le cloud permettent de réduire le coût d’exploitation et d’accélérer la livraison des logiciels de BI. Les petites entreprises n’ont généralement pas besoin de prendre en compte de grandes bases de données sur site (comme c’est souvent le cas dans les grandes entreprises) et peuvent donc intégrer plus facilement leurs sources de données à un logiciel de BI dans le cloud.

Prédiction Capterra pour 2021

La BI intégrée deviendra le catalyseur essentiel de l’adoption de la BI par les PME.

Grâce à la Business Intelligence, il est possible d’ajouter des tableaux de bord et des rapports analytiques directement dans une application. Cela permet d’obtenir des informations en temps réel et in-app (au sein même du logiciel BI).

Selon Gartner, “la possibilité d’intégrer et d’étendre le contenu analytique sera un facteur clé pour une adoption plus généralisée et une valeur ajoutée de l’analytique”.

Et l’AI dans tout ça ? L’intelligence artificielle et les techniques d’apprentissage approfondi remplaceront les techniques traditionnelles d’apprentissage automatique : elles deviendront l’approche la plus courante pour les nouvelles applications de la science des données d’ici 2023. Et cela commence dès maintenant : d’ici 2020, Gartner prévoit que l’AI aura créé 2,3 millions d’emplois (éliminant la nécessité de 1,8 postes actuels).

Prédiction Capterra pour 2024

La gouvernance des données deviendra un module central de BI.

D’après l’enquête menée par BARC sur les tendances de la BI en 2019, la gouvernance des données fait partie des cinq prédictions les plus importantes de la BI. Selon les 2679 utilisateurs, consultants et fournisseurs de logiciels, la gestion des données de référence et des données de qualité serait la tendance de BI la plus notable pour 2019. La BI ne peut être pratiquée sans d’abord vérifier la qualité des données à analyser. Bien qu’il existe toujours le risque de prendre une mauvaise décision basée sur une analyse de données erronée (dû à la difficulté de conserver des données correctes, précises et intactes), la gouvernance des données permettra de limiter ce risque. De ce fait, elle sera essentielle aux petites entreprises. Elle deviendra un module nécessaire dans les outils de BI en permettant de rester en conformité avec les réglementations relatives aux données (telles que la RGPD) ou de limiter d’éventuelles violations de données.

Prédiction Capterra pour 2025

Les data analysts pourront prendre leur retraite puisquils ne seront plus autant sollicités par les PME pour fournir les rapports d’analyse.

Les outils de business intelligence continueront d’accumuler des fonctions, mais seront également de plus en plus intuitifs. De ce fait, la période de prise en main du logiciel BI sera réduite et l’analyse des données pourra ainsi être attribuée à un employé qui n’est pas un Data Analyst. Les interfaces utilisateur de ces logiciels sont conviviales et permettent de réaliser des tâches telles que la visualisation des données, le partage de tableaux de bord et l’analyse de rapports sans que les utilisateurs aient besoin de connaissances en analyse statistique. Ces types d’outils conviennent parfaitement aux petites entreprises qui souhaitent se familiariser avec la BI.

La visualisation des données fera donc un grand pas en avant : les rapports envoyés par les data scientists, trop techniques et difficiles à déchiffrer pour la majorité des employés, n’auront plus lieu d’être. Des tableaux croisés dynamiques et des cartes thermiques prendront la relève pour assurer une meilleure compréhension des données, plus rapide et intuitive.

Au cours des prochaines années, les utilisateurs de BI produiront plus d’analyses que les analystes de données, explique Gartner, contribuant à créer une culture axée sur les données.

“L’évolution des outils de visualisation de données parle d’elle-même : ils étaient volumineux et difficiles à manier, et sont maintenant basés sur le cloud, graphiques et simples à utiliser (Google Data Studio, TapClicks). Cette nouvelle vague d’outils d’analyse de données facilite la tâche des employés et permet d’utiliser les données existantes pour créer de nouvelles stratégies”, a déclaré Sam Underwood, VP de stratégie commerciale chez Futurety.

Les prédictions de Capterra après 25 ans de Business Intelligence

Les logiciels de BI les mieux notés sur Capterra

Afin de vous aider dans votre recherche, voici une sélection des solutions de BI les mieux notées sur Capterra, disponibles en langue française, avec leurs trois principales fonctionnalités :

Les logiciels de BI les meiux notés sur Capterra

Toute entreprise travaille avec une énorme quantité de données, y donner du sens est tout l’enjeu de la Business Intelligence. La BI permet ainsi, au-delà de l’analyse des données, d’obtenir un retour sur investissement élevé grâce à la BI. Qu’il s’agisse de relancer des campagnes marketing, d’analyser le client-type ou de supprimer des blocages opérationnels, les PME devraient bénéficier de l’adoption de la BI dès maintenant. Si vous êtes prêt à entrer dans une nouvelle ère de la transformation digitale, commencez par consulter les différentes options qui s’offrent à vous en termes de logiciels de BI.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Spécialiste en contenu digital et traduction/localisation, Sonia gère une équipe d'experts internationaux. Elle adore la percussion et les voyages à l'autre bout du monde.

Spécialiste en contenu digital et traduction/localisation, Sonia gère une équipe d'experts internationaux. Elle adore la percussion et les voyages à l'autre bout du monde.