Comment appliquer la méthode du chemin critique dans le bâtiment

Publié le 04/10/2018 par Rachel Burger et Sonia Mokrani

chemin critique

Si seulement on pouvait construire n’importe quel bâtiment morceau par morceau comme on en a envie, laisser tomber un étage qui ne nous plaît pas, construire la terrasse avant de s’occuper des fondations, ou encore installer la salle de bains avant même que le béton ne soit pris…

Malheureusement, la construction est un processus qui doit se faire étape par étape : impossible de monter le toit avant d’avoir terminé tous les étages.

C’est là que la méthode du chemin critique (ou CPM) peut être utile. Souvent appliqué pour gérer les projets dans le secteur du bâtiment, le chemin critique est fréquemment associé à un logiciel de gestion du bâtiment, ce qui permet de déterminer plus facilement les étapes incontournables pour assurer le succès d’un chantier. Souvent associé aux diagrammes de Gantt ou PERT, le chemin critique est particulièrement adapté au secteur de la construction.

Mais dans la pratique, comment commencer à l’appliquer dans votre entreprise ? Suivez cette procédure en quatre étapes.

1. Décomposez toutes vos tâches

Définir son chemin critique, c’est presque comme créer un diagramme de Gantt. Les tâches sont généralement interdépendantes (impossible de commencer C tant que A et B ne sont pas terminées) : c’est ce que l’on appelle des activités “séquentielles”. Comme dans un diagramme de Gantt, on retrouve également des activités “parallèles”, qui impliquent le travail simultané et indépendant des entrepreneurs et des sous-traitants.

Dressez la liste des activités que vous devez mener à bien avant de clôturer le projet. Décomposez toutes les tâches et évaluez le temps nécessaire pour les accomplir. Indiquez aussi si elles sont parallèles ou séquentielles et à quelles autres tâches elles sont directement liées. À l’aide de cette information, déterminez la date de démarrage la plus proche.

2. Organisez les informations dans un logiciel de gestion de chantier

Il existe de très nombreux logiciels de gestion de projets de construction conçus pour aider les responsables à établir le chemin critique de chaque ouvrage. Certains outils permettent aux gestionnaires de chantiers d’évaluer leur marge totale (c’est-à-dire les tâches qui peuvent être reportées sans risque de retarder le projet) ou encore de déterminer le chemin le plus long. Traditionnellement, les maîtres d’œuvre ont toujours été capables de résoudre ces questions par eux-mêmes, mais un logiciel de construction de maison peut effectuer les évaluations nécessaires de manière plus rapide et précise.

Il existe également des logiciels consacrés à la définition de chemins critiques. RationalPlan, par exemple, n’est pas spécifiquement conçu pour les projets de construction, mais il peut se révéler très utile pour les responsables de chantier expérimentés.

Enfin, Microsoft Project est souvent associé au chemin critique, peut-être parce que cela fait longtemps que MS Project permet d’afficher le chemin critique d’un projet.

Dans tous les cas, l’utilisation d’un logiciel spécialisé dans les chemins critiques est incontournable pour appliquer efficacement la méthode CPM. Sans cet outil, vous risquez de vous retrouver noyé sous une tonne de calculs complexes et la moindre erreur risque de mettre en péril la planification de tout votre projet.

3. Identifiez le chemin critique

Le chemin critique est le chemin le plus long vous séparant de la finalisation de votre projet. Une fois qu’il est identifié, les maîtres d’œuvre peuvent commencer à évaluer les relations entre les tâches ainsi que les ressources liées à chacune d’elles (c’est-à-dire comment l’entreprise consacrera son temps et son argent au projet, et à quel moment). À ce stade un logiciel ERP peut être d’une grande aide pour les entreprises de construction d’envergure qui veulent utiliser la méthode du chemin critique pour planifier la gestion de projets multiples.

4. Lancez la construction

Dès que vous avez établi le chemin critique et calculé le temps nécessaire pour mener à bien votre projet, les coûts liés et l’organisation simultanée d’autres chantiers pour les plus grandes entreprises, vous pouvez commencer à mobiliser les différents acteurs. Il est temps de mettre votre plan à exécution et de construire un superbe bâtiment.

En cas de difficulté, vous pourrez vous rabattre sur votre logiciel de construction, ajuster les échéances et réévaluer les ressources nécessaires. Il fera tous les calculs à votre place, il vous suffira donc d’adapter les délais et les dates clés pour que le tout le projet soit mis à jour comme par magie !

À retenir !

La méthode du chemin critique est désormais très répandue et son efficacité n’est plus à démontrer dans le secteur de la construction. Mais attention : elle ne fonctionne que si vous disposez de suffisamment de données pour l’alimenter. Si vos estimations sont erronées, si vous avez mal évalué les ressources nécessaires, tout le projet peut tomber à l’eau. Prenez donc le temps de planifier et de programmer l’ensemble des tâches de chaque projet.

Alors, utilisez-vous la méthode du chemin critique ? Avez-vous adopté un logiciel spécialisé ? Dites-nous tout en commentaire !