Tech trends 2022 : 5 innovations pour entreprise à surveiller

Publié le 14/12/2021 par Emilie Audubert

5 nouvelles tendances technologiques pour entreprise à surveiller en 2022

Avec l’expansion d’Internet et l’évolution des pratiques autour du numérique, les nouvelles technologies sont des outils occupant une place à part entière dans la transformation digitale des entreprises. A l’exemple des outils de visioconférence ayant progressé dans un contexte de pandémie, ou celui des logiciels de reconnaissance par image offrant de nouvelles possibilités d’identification de produits aux clients, nombreuses sont les solutions technologiques ayant été intégrées dans le processus de digitalisation des PME.

Comme a pu le souligner Gartner dans une étude récente (article disponible en anglais), ces innovations peuvent offrir de nouvelles opportunités stratégiques aux entreprises à l’orée de 2022. Elles peuvent par exemple aider les entreprises à optimiser leurs processus internes, ou à s’adapter aux nouvelles pratiques d’acquisition de clients.

De l’intelligence artificielle générative en passant par le maillage de la cybersécurité, découvrez les 5 tech trends 2022 à monitorer.

1. L’intelligence artificielle

Mémoriser, analyser et comprendre afin de produire de nouveaux concepts : tel est le concept de l’intelligence artificielle générative. Basé sur le principe du Machine Learning, ce type d’IA peut traiter un volume conséquent de données et apprendre à partir de différents contenus ou objets, et ce dans le but de générer ses propres concepts originaux.

L’intelligence artificielle générative peut se mettre aux services de différentes activités d’entreprises. L’un de ses exemples d’application a pu notamment être mise en exergue dans le secteur du design, ayant ainsi permis à Décathlon de procéder à la création d’un prototype de vélo futuristique,  à partir de l’analyse des processus de fabrication et de modélisation par un logiciel d’intelligence artificielle générative.

C’est également dans le domaine de la santé que cette technologie a pu être employée. L’entreprise française Iktos s’est ainsi associée à différents laboratoires dans le cadre de l’optimisation des processus de recherches de nouveaux médicaments, à partir d’une base de données analysée par un logiciel d’intelligence artificielle générative. 

Application de l’intelligence artificielle dans le generative Design pour Décathlon (source)

Comment intégrer l’intelligence artificielle dans un processus d’entreprise ?

Si les technologies d’IA peuvent permettre dans le futur de nouvelles avancées en matière d’analyse et de création, des outils d’IA sont d’ores et déjà en mesure d’aider à améliorer et automatiser les processus, mais aussi la productivité des entreprises. Avec des logiciels de chatbot répondant aux questions récurrentes des clients, ou encore des logiciels de détection des fraudes, ces exemples d’applications de l’IA permettent à vos équipes de se concentrer sur d’autres tâches non répétitives.

2. Les technologies d’informatique confidentielle

Également connues sous le terme de technologies PEC ou Privacy-Enhancing Computation, les technologies d’informatique confidentiellepermettent la protection des données sensibles et confidentielles des entreprises échangées via le cloud. Elles recouvrent une gamme diverses de technologies facilitant le partager, l’extraction et l’analyse des données sans en compromettre la sécurité.

En cryptant les informations partagées via le cloud, alors même qu’elles sont en cours d’utilisation par le biais de clés spécifiques, les technologies PEC sont conçues pour empêcher toute entité d’accéder aux informations stockées. Elles préviennent ainsi les cyber-attaques et le vol de données confidentielles.

Parmi les initiatives lancées en la matière figure l’exemple des sociétés Swisscom et Decentriq, ayant annoncé la création d’une plateforme visant à sécuriser et aider au partage de données sensibles dans le secteur des enquêtes et des analyses de benchmark. Google a également partagé un projet en matière d’informatique confidentielle, avec un système employant des fonctions de cryptages pour lutter contre les potentiels piratages informatiques lors du traitement des données sensibles.

Explication des technologies d’informatique confidentielle (source [lien en anglais])

Comment intégrer l’informatique confidentielle dans un processus d’entreprise ?

Contrôler la protection des données et en assurer la confidentialité est l’un des défis majeurs rencontrés par les entreprises à l’heure de la digitalisation. Si des logiciels de cybersécurité sont des solutions pouvant vous aider à renforcer la sécurité de vos informations, il est important que des bonnes pratiques soient appliquées par vos équipes. Des formations adaptées visant à les sensibiliser sur le thème de la protection des données sont un outil allant de pair avec des solutions logicielles. 

3. Les applications Cloud-native

L’appellation d’applications Cloud-native se réfère à des applications conçues sur la base du modèle de cloud-computing. Ces dernières sont exécutées et hébergées dans le cloud, mais aussi élaborées pour tirer parti des caractéristiques propres à cet environnement. Développées pour être utilisées sur une plate-forme ou un appareil spécifique, les applications Cloud-native utilisent notamment une architecture d’unités individuelles appelées micro-services. Regroupées sous la forme d’une application complète, ces unités peuvent toutefois être déployées, mises à jour et gérée de façon autonome.

De par leur fractionnement en micro-services, ces applications présentent un avantage de flexibilité pour les développeurs : elles peuvent être actualisées ou améliorées de façon isolée, sans avoir recours à une mise à jour globale de l’application. Elles présentent également des facilités de migration vers le cloud, ces dernières étant élaborées spécifiquement pour ce type d’environnement.

Parmi les entreprises ayant opté pour ce type de développement (lien en anglais) figurent des entreprises telles que Netflix, Uber ou encore Amazon.

Exemple d’utilisation d’application native par le journal l’Équipe (source)

Comment intégrer les applications Cloud-Natives dans un processus d’entreprise ?

Permettre l’exploitation de données en temps réel, à l’image de l’utilisation des applications Cloud-Natives faite par des entreprises telles que Netflix, ou encore autoriser les utilisateurs à pouvoir éditer un même projet aussi bien sous mobile que sur ordinateur sont certains des avantages représentés par les applications Cloud-native. En aidant à leur déploiement, à leur gestion, et au développement, les logiciels d’API peuvent être un allié dans l’élaboration d’une application Cloud-Native.

4. Data fabric

Le principe de Data fabric repose sur une architecture regroupant plusieurs technologies permettant d’optimiser la valeur des données, en facilitant leur gestion, aussi bien sur cloud que sur site, ou autres terminaux. Selon Gartner (article en anglais), la Data fabric utilise des analyses continues sur les données existantes, découvrables et référencées, en vue de soutenir la conception, le déploiement et l’utilisation de données intégrées et réutilisables dans tous les environnements.

L a Data Fabric repose sur une structure de données intégrée pouvant aider les entreprises dans leur gestion quant à leur système de stockage, en facilitant la visibilité des données, leur accès et leur contrôle, ainsi que leur sécurité. Cette architecture peut également leur permettre d’optimiser l’utilisation de l’ensemble de leurs données exploitables.

Le principe de Data Fabric peut par exemple aider à une entreprise de localiser et recouper toutes les informations relatives à ses processus internes dans le but de créer un base de données consultables par ses nouveaux employés lors de leur intégration. Elle peut également servir à exploiter l’ensemble des archives disponibles pour l’élaboration d’un projet.

Explication des technologies d’informatique confidentielle (source [lien en anglais])

Comment intégrer le principe de Data fabric dans un processus d’entreprise ?

Faciliter l’administration des données tout en centralisant l’ensemble des archives d’une entreprise font partie des avantages de l’écosystème de Data Fabric. Afin d’alimenter une architecture de Data Fabric, assurer la collecte et l’analyse de vos données exploitables est un élément clé. Un logiciel de CRM peut par exemple vous offrir un point d’entrée pour vous y aider, en rassemblant les informations relatives à vos clients. Un logiciel d’analyse de donnéespeut quant à lui faciliter la mise en relation de ces données, et ainsi vous permettre d’établir des rapports pour les valoriser.

5. Le principe d’entreprise distribuée

Le principe d’entreprise distribuéerepose sur un ensemble de technologies et de services, dont le cloud, permettant aux entreprises d’adopter un modèle de distribution non centralisé. Alors que le contexte de pandémie, associé aux nouvelles attentes des employés, engage les entreprises à revisiter leur modèle opérationnel, le principe d’entreprise distribuée peut aider à soutenir un système de fonctionnement à la fois présentiel et à distance.

En proposant des solutions facilitant l’échange d’informations, l’accès partagé et à distance aux ressources, ou encore la collaboration virtuelle, le concept d’entreprise distribuée supporte la mise en place d’un environnement de travail hybride.

Ce principe peut répondre également à la demande des clients, mais aussi des partenaires de l’entreprise, en proposant des services virtuels intégrés. Des fonctionnalités telles qu’une consultation par chat, ou par visioconférence, ou encore la réalisation de signature de contrat digitalisée, sont parmi les exemples propres au concept d’entreprise distribuée.

Explication du modèle d’entreprise hybride (source [lien en anglais])

Comment intégrer le principe d’entreprise distribuée dans un processus d’entreprise ?

S’accordant à l’évolution des modes de travail, le principe d’entreprise distribuée peut représenter un avantage pour attirer des générations telles que les Digital Natives. Il peut également offrir une certaine flexibilité dans la gestion des tâches,  plébiscitée par les employés. Des solutions telles que des plateformes de collaboration peuvent soutenir une activité à distance, tout en monitorant l’avancée des projets. De même, des logiciels de bureau à distance facilite le partage et l’accès aux ressources auprès de l’ensemble des équipes.

Comment tirer parti des nouvelles technologies en entreprise ? 

Implémenter de nouveaux outils technologiques au sein de votre structure peut vous aider à améliorer vos processus et optimiser votre flux de travail. Toutefois, et afin d’en faire le meilleur usage, il est important de prendre en compte certains paramètres.

Évaluez vos besoins et vos objectifs

L’intégration d’une nouvelle technologie doit avant tout répondre à une nécessité d’optimisation. Pour se faire, évaluez en premier lieu à quels besoins et objectifs pourrait répondre l’adoption d’un de ces outils en considérant les pistes suivantes. Quelles sont les tâches récurrentes et chronophages qui pourraient être réduites voire éliminées grâce à une automatisation ? Comment pensez-vous mesurer l’impact et les retombées de l’utilisation de ces outils ?

Monitorez l’actualité des nouvelles technologies en entreprise

L’expérience de grandes entreprises peut être une source d’apprentissage à considérer. Leurs retours, ainsi que l’évolution de leurs pratiques en la matière, peuvent vous aider à évaluer la viabilité de ces tendances technologiques sur le long terme. De même, effectuer une veille concurrentielledes pratiques de vos compétiteurs est un critère clé à prendre en compte dans votre processus de décision. Il vous est ainsi possible de recueillir des données liées aux challenges et bénéfices liés à l’intégration de ces outils pour votre secteur. 

Faites appel à l’expertise de vos équipes

De par leurs pratiques digitales, qu’elles soient professionnelles ou liées à leur intérêt personnel, vos équipes peuvent disposer d’une expertise intéressante. Vous pouvez ainsi par exemple les inciter à partager leurs découvertes et connaissances par le biais d’ateliers et formations collaboratives en interne, ou les encourager à fournir un feedback sur les processus qui pourraient bénéficier de la mise en place d’outils innovants.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logicielspour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.