Business intelligence (BI) : définition et logiciels

Publié le 14/05/2021 par Caroline Rousseau et Ines Bahr

Le serial-entrepreneur norvégien Jørn Lyseggen explique dans son livre “Le modèle Outside Insight” que le monde dans lequel nous vivons est submergé par les données. Il affirme qu’un choix s’offre à nous : continuer de les ignorer et nous en détourner comme d’une nuisance, ou bien les utiliser. C’est là tout l’enjeu de la business intelligence (BI) : beaucoup d’entreprises manipulent quotidiennement de grandes quantités de données de toutes sortes sans vraiment en exploiter le potentiel. Les outils de business intelligence permettent de rendre visibles des données d’origines diverses et de les regrouper afin d’en tirer des conclusions et de bâtir des prévisions.

La business intelligence, c’est quoi ?

La business intelligence, ou informatique décisionnelle, peut être définie de plusieurs façons. Wikipédia fait référence à “l’informatique à l’usage des décideurs et des dirigeants d’entreprises”, comprenant “la collecte, l’intégration, la diffusion et la présentation des données”. Gartner définit la business intelligence comme “un terme générique pour les applications logicielles, les infrastructures, les outils et les bonnes pratiques utilisés pour accéder aux informations, les analyser et les utiliser pour prendre les bonnes décisions et optimiser les performances”.

Au cœur de toute définition de la business intelligence, on trouve le traitement des données internes et externes présentes dans une entreprise, et leur utilisation pour la prise de décision. Selon les différentes définitions, la business intelligence fait référence à ces processus d’analyse, aux outils utilisés et aux informations obtenues.

Comment utiliser la business intelligence au sein de votre entreprise ?

La business intelligence offre des opportunités intéressantes pour presque toutes les entreprises. En effet, les données sont partout et concernent les clients, les ventes, les produits, le personnel ou encore la rentabilité. La BI offre une vue d’ensemble et un regard professionnel sur ces données. Elle permet de les utiliser pour prendre les décisions appropriées. Selon les secteurs d’activité et les types d’entreprises, les applications de la business intelligence sont nombreuses.

Si vous gérez une boutique en ligne, elle vous permettra d’affiner vos analyses pour optimiser la structure de votre site web. Vous pourrez exploiter les possibilités de la vente croisée, identifier une clientèle cible pour une offre spéciale ou encore comprendre comment réduire les retours clients.

Dans le domaine des ressources humaines, la BI peut fournir des informations sur la satisfaction et la productivité des employés. Ce sont autant de données que la direction peut évaluer et utiliser pour engager des actions. Elle peut également les partager avec les employés et les parties prenantes de la société.

Cela offre une vue d’ensemble sur les processus et les réalités de l’entreprise. Il devient possible d’identifier des problèmes ignorés jusqu’à présent, mais aussi d’optimiser les procédures et les opérations. Vous pourrez ainsi améliorer la satisfaction de vos employés et clients, augmenter les ventes, créer des avantages concurrentiels, identifier les tendances du marché et prendre des décisions en regardant vers le futur plutôt qu’en subissant le cours des choses. Vous pourrez envisager l’avenir avec confiance, en sachant que vos décisions s’appuient sur des bases concrètes.

Comment fonctionne un logiciel de business intelligence ?

Grâce à une solution BI adaptée, une petite entreprise peut traiter assez facilement de gros volumes de données et les exploiter, sans connaissances statistiques particulières. Il faudra la plupart du temps utiliser des sources et des formats de données différents, car les informations ne sont généralement pas stockées de manière centralisée, mais plutôt éparpillées dans plusieurs systèmes, au sein de différentes applications, localement ou dans le cloud.

Un outil de BI adéquat sera compatible avec toutes ces sources, ainsi qu’avec d’autres applications métier comme un système de gestion de la relation client (CRM), ce qui permettra un hébergement centralisé des données existantes et futures. De nombreuses plateformes de BI peuvent interagir avec des systèmes de Big Data. La plupart des outils permettent de collecter les données automatiquement, et de les présenter dans un tableau de bord. Des ensembles de données brutes sont ainsi transformés en informations concrètes, pertinentes et utilisables par l’entreprise. Des liens de cause à effet sont révélés, des relations et des modèles sont mis en évidence. On peut afficher les évolutions en temps réel, ainsi que rapprocher et comparer différents résultats.

Les possibilités de représentation graphique des données sont presque infinies. On peut utiliser des diagrammes, des tableaux ou les visualiser grâce à la cartographie interactive. Toutes ces représentations proposent généralement des options de filtrage et d’analyse variées, souvent alimentées par l’intelligence artificielle et des fonctions prédictives. Les informations peuvent être exportées et partagées sous forme de rapports ou intégrées à des sites web et des applications.

Quatre solutions de BI pour votre entreprise

Nous avons sélectionné pour vous 4 outils de BI répondant à la définition de Capterra des logiciels de veille stratégique et possédant les trois caractéristiques clés des logiciels de veille stratégique :

  • Un tableau de bord personnalisé
  • La préparation des données en libre-service
  • L’analyse visuelle des données

Ils ont en outre reçu une note minimum de 4 étoiles sur 5 sur Capterra et plus de 50 avis utilisateurs au cours des deux dernières années (janvier 2019 à janvier 2021).

1. Domo

Domo est un outil de business intelligence basé dans le cloud. Évolutif et modulaire, il est adapté aux grandes entreprises et aux volumes de données importants. Il comporte une bibliothèque de plus de 1 000 connecteurs prédéfinis pour les sources de données les plus courantes. L’intégration avec les lacs de données (data lakes) et les entrepôts de données (data warehouses) existants est également possible.

La plateforme peut être utilisée sur n’importe quel appareil. Des applications pour différents métiers et domaines d’application, comme la vente au détail, le marketing ou la science des données (data science) aident à définir les métriques de référence. Les utilisateurs peuvent développer leurs propres applications et les partager dans le Domo AppStore.

Des API prédéfinies permettent de se connecter avec des sources de données dans le cloud. Des centaines de tableaux de bord avec des visualisations préétablies sont prêts à l’emploi. Domo garantit en principe la sécurité de ses systèmes par des tests et des contrôles de conformité rigoureux. Les clients peuvent générer leurs propres clés de cryptage, utiliser des contrôles de sécurité tels que le SSO, basé sur SAML, et l’authentification multifactorielle.

Domo est destiné principalement à la gestion et à la gouvernance d’entreprise.

Tarifs

La version professionnelle de Domo accepte un nombre illimité d’utilisateurs, jusqu’à 250 millions de lignes de données et un rafraîchissement des données à la demande. Avec la version entreprise, vous aurez en plus un nombre de lignes illimité, des options de gouvernance avancées, une sécurité renforcée et une compatibilité HIPAA. Les tarifs sont communiqués sur demande. Ces deux versions sont facturées annuellement et peuvent être testées gratuitement.

En savoir plus

2. Looker

La plateforme d’analyse de données Looker fait partie de Google Cloud et permet aux équipes de faire des analyses en temps réel. Elle peut être hébergée dans des clouds publics tels que Google Cloud, AWS ou Azure, ainsi que dans des environnements multi-cloud ou hybrides.

Looker est alimenté par des bases de données existantes. La plateforme offre un transfert automatique des données, des modules d’analyse très polyvalents, l’intégration de workflows et une customisation au niveau utilisateur. Avec sa visualisation dynamique, interactive et ses tableaux de bord, on peut identifier des modèles, déceler des irrégularités ou des modifications.

Les tableaux de bord permettent un filtrage des données par personne ou par groupe, par exemple pour diffusion vers des utilisateurs externes. Des échantillons de code et des modèles de données externes prédéfinis, appelés Looker Blocks, permettent d’accélérer les analyses : échantillons SQL optimisés et blocs de données externes pré-modélisés, design patterns et autres outils de manipulation des données… Les Looker Actions permettent notamment l’intégration avec Slack, Airtable et Zapier.

Looker utilise une connexion sécurisée avec cryptage AES 256 bits pour les transferts directs depuis le centre de données. L’administration des droits est granulaire. Les utilisateurs peuvent choisir le pays d’hébergement et bénéficier d’une assistance pour se mettre en conformité avec le RGPD.

Looker s’adresse aussi bien aux grandes qu’aux petites entreprises.

Tarifs

La tarification de Looker est basée sur plusieurs paramètres, tels que le nombre d’utilisateurs et l’importance du déploiement. La construction tarifaire est collaborative et se fait sur demande. Il est également possible de demander une démonstration.

En savoir plus

3. Microsoft Power BI

Microsoft Power BI fait partie de la suite Office 365. Son interface utilisateur est similaire à celles des autres outils Microsoft : les utilisateurs d’Office ne seront donc pas dépaysés. Power BI est compatible avec d’autres applications métier telles que Salesforce, Google Analytics, Zendesk ou encore Quickbooks. Power BI prend en charge des centaines de sources locales et cloud. Ses mises à jour incrémentales automatiques permettent de rafraîchir les données, et ses analyses basées sur l’IA facilitent la valorisation des données.

Une zone graphique permet la création de rapports par glisser-déposer, avec visualisation interactive des données. Ces rapports peuvent ensuite être publiés localement, dans le cloud, ou intégrés dans des applications et des sites web. En plus de la version de bureau, il existe également une version mobile et une version intégrée pour les applications existantes : Power BI Embedded permet d’adapter les rapports, les tableaux de bord et les analyses à une charte graphique d’entreprise, par exemple pour une présentation à des clients.

Tarifs

Il est possible d’essayer Microsoft Power BI gratuitement. Power BI Pro, en libre service, basé sur le cloud et entièrement géré par Microsoft, est disponible pour 9,99 $ (environ 8 €) par utilisateur et par mois. Power BI Premium permet notamment des analyses avancées, une prise en charge du Big Data, des contrôles avancés et la publication de rapports, dans le cloud ou localement. Dans le cadre d’un abonnement annuel, Power BI Premium coûte 4 995 $ (environ 4 123 €) par mois et par ressource dédiée de cloud computing ou de stockage.

En savoir plus

4. Zoho Analytics

Zoho Analytics est un logiciel de BI en libre-service qui collecte et regroupe les données à partir de sources diverses : fichiers, bases de données, stockage cloud et applications. Il peut également exploiter des sources de Big Data comme des bases de données relationnelles, NoSQL et cloud.

Des rapports et des tableaux de bord transversaux peuvent être créés avec plusieurs outils graphiques, et par glisser-déposer dans une interface dédiée. L’assistant virtuel Zia basé sur l’intelligence artificielle permet d’obtenir un rapport à partir d’une question formulée en langage naturel. L’intelligence prédictive permet la prévision des tendances futures sur la base des données existantes.

Des alertes de données intelligentes contextualisées signalent les anomalies, les modifications et les valeurs aberrantes. Une gestion collaborative des rapports est possible via la fonction de commentaire. Le module d’analyse peut être configuré avec une marque ou logo, et intégré dans des produits, applications et sites web particuliers.

Zoho Analytics est disponible sous forme d’application mobile pour iOS et Android. Zoho garantit la sécurité grâce à une gestion rigoureuse de la protection des informations, la vérification des antécédents de ses employés et une équipe dédiée à la conformité. Il utilise la redondance de réseau, une sécurisation renforcée des serveurs et intègre une protection contre les attaques DDoS et les intrusions. L’authentification peut être unique ou multifactorielle.

Tarifs

La version en ligne de Zoho Analytics peut être testée gratuitement pendant 15 jours. La version de base est ensuite disponible à partir de 22 € par mois en paiement annuel, deux utilisateurs et 500 000 lignes. Des formules de gamme supérieure sont également proposées : Standard (45 € par mois, 5 utilisateurs, 1 million de lignes), Premium (112 € par mois, 15 utilisateurs, 5 millions de lignes) et Entreprise (445 € par mois, 50 utilisateurs, 50 millions de lignes). Ces trois formules donnent notamment accès aux fonctionnalités supplémentaires suivantes : rôles d’administration, notifications de données, snapshots et sauvegardes, journal d’activité, synchronisation horaire, liens privés et personnalisation du logo, optimisation des performances et assistance par chat en direct. La version offline est gratuite pour un utilisateur (sans les fonctions de partage et de travail collaboratif), avec un maximum de 10 tableaux, 25 000 lignes et 5 espaces de travail. Elle est disponible également pour plusieurs utilisateurs et un nombre illimité de lignes, pour 30 € par utilisateur et par mois, avec un minimum de 5 utilisateurs.

En savoir plus

Et maintenant ? Consultez notre catalogue d’outils de business intelligence pour trouver l’outil qu’il vous faut.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.