Les activités de team building pour équipes en télétravail

Publié le 13/05/2022 par Christian Botta et Emilie Audubert

Cet article a été publié le 09/04/2020 et mis à jour le 13/05/2022

Avec le développement d’une organisation d’entreprise hybride, mêlant travail en présentiel et travail à distance, créer des activités qui favorisent la cohésion et la collaboration d’équipe demande de faire appel à des solutions digitales. Découvrez les idées de team building virtuel proposées par Capterra.

Idées pour des team building virtuels

Le contexte de la crise sanitaire l’a bien démontré : plusieurs moyens de fédérer les membres d’une équipe distante existent. La messagerie instantanée, les visioconférences, les tableaux virtuels et bien d’autres choses peuvent aider à surmonter l’éloignement physique de vos employés pour faciliter la collaboration et la cohésion.

Outre ces bénéfices, ce type d’activités virtuelles peut tout autant contribuer à stimuler la productivité, l’engagement et la satisfaction de vos employés que des team building plus traditionnels, sans demander de la part des entreprises de mettre en place une logistique conséquente. Capterra vous livre dans cet article quelques conseils et idées en la matière.

Pourquoi le team building ?

Avant de parler consolidation d’équipe dans le monde virtuel, il convient d’aborder brièvement ce qui fait qu’une équipe est une équipe. En résumé, une équipe est un système social. Certains de ces systèmes fonctionnent bien, d’autres un peu moins bien. Mais pourquoi ? Pourquoi certaines équipes sont-elles plus efficaces que la somme des membres individuels et d’autres moins ?

Si l’on en croit Daniel Coyle, l’auteur du livre “The Culture Code” (livre disponible en anglais), les équipes qui réussissent partagent trois caractéristiques typiques :

La sécurité

Dans le contexte d’équipes performantes, la sécurité signifie bien plus qu’un contrat de travail et un revenu assuré. Dans ce contexte, la sécurité est davantage une question de fiabilité et de confiance. Il s’agit donc d’une équipe dans laquelle les interactions respectueuses sont une priorité absolue. Développer ce sentiment de convivialité prend du temps : il faut miser sur des rituels fixes, mais aussi sur l’humour, les questions ouvertes et l’écoute active.

La vulnérabilité

La vulnérabilité doit être vécue. Ce n’est que lorsque le chef d’équipe admet ses erreurs ou demande de l’aide que les membres de l’équipe peuvent s’ouvrir aux autres. Parlez donc ouvertement de vos erreurs et des choses qui posent problème. Entraidez-vous et soutenez-vous mutuellement. Vous pouvez par exemple utiliser des éléments de gamification pour établir une culture d’équipe.

La raison d’être

En tant qu’équipe, il n’y a pas de motivation plus importante que de savoir pourquoi on se lève tous les matins et où va l’entreprise. Il a été prouvé que la motivation intrinsèque est plus efficace à long terme que la manipulation extrinsèque (un bonus, par exemple). La nature de ces motivations et de ces valeurs dépend de l’individu, mais une bonne équipe reconnaît les différents besoins et essaie de les prendre en compte et ce, même virtuellement.

Outils et préparation

Le monde numérique regorge d’options logicielles variées pour les équipes à distance.

Notre recommandation pour la collaboration virtuelle est la suivante : faites simple !

Outre les aspects techniques, vous devez également réfléchir à la raison pour laquelle vous prenez telle ou telle initiative de team building et quand il convient de l’organiser. Pour ce faire, posez-vous les trois questions suivantes :

3 questions importantes à se poser autour de l’organisation d’activités de team building virtuel.

Une fois ces aspects évalués, vous pouvez décider de l’activité en question, à l’aide des membres de votre équipe.

5 activités de team building virtuel à essayer

Les team building d’équipe doivent être l’occasion pour les collaborateurs de créer du lien en dehors d’un contexte habituel de travail. Les activités réalisées doivent s’effectuer dans un environnement de confiance où les participants peuvent se connecter et partager leurs idées librement. Voici quelques exemples d’activités pouvant vous aider à atteindre ces objectifs.

1. L’activité de brise-glace

Qu’ils soient virtuels ou en présentiel, les team building sont souvent soumis à des défis similaires : comment par exemple faciliter la prise de parole de l’ensemble des collaborateurs tout en prenant en compte leurs différences, telles que leur degré de réserve ou de nervosité ?

Les activités de brise-glace, menées aussi bien en personne qu’à distance, sont une des premières solutions à explorer. Pourquoi ne pas réaliser par exemple un quiz sur l’un de vos nouveaux collaborateurs, à l’aide de fonctionnalités proposées par certains outils de gamification ? Vous pouvez inclure dans ce quiz des anecdotes amusantes, et faire deviner lesquelles sont vraies ou fausses par le reste de l’équipe. Ce concept permet à vos collaborateurs de faire connaissance tout en s’amusant ensemble : soit la définition même du principe de team building.

2. La découverte des centres d’intérêts

Partager leurs différentes compétences et méthodes de travail peut apporter une certaine richesse à la productivité et au fonctionnement de vos équipes. Toutefois, la diversité des profils de vos collaborateurs peut également être considérée comme un atout sur un plan autre que celui de l’expertise professionnelle.

Échanger autour d’une cause qui leur tient à cœur, ou communiquer autour  d’un centre d’intérêt particulier peut aider à renforcer les liens entre vos employés. Pourquoi ne pas leur proposer d’effectuer une présentation autour de l’un de ces thèmes ? Cela peut prendre la forme d’une vidéo ou d’une présentation stockée sur le serveur de l’entreprise et accessible à tous. Les employés peuvent alors créer de nouveaux liens autour de passions communes, ou tout simplement découvrir ou redécouvrir leurs collègues sous un nouveau jour. Appliquer ce type d’exercice à un domaine autre que celui d’une mission de travail peut également favoriser l’apprentissage de nouveaux outils de façon ludique.

3. La réunion conviviale

C’est au cours du confinement que de nombreux événements sociaux informels virtuels ont pu voir le jour : apéritifs virtuels, ou encore pauses-café vidéo ont été tout autant de rituels permettant aux employés de maintenir des moments conviviaux avec leurs collègues. Lors d’une étude menée par Capterra en février 2022, 49 % des employés ayant bénéficié de la mise en place de discussions virtuelles ont jugé par ailleurs cette activité comme “assez’’ à “très importante” pour créer des liens avec leurs collaborateurs.

Ces moments peuvent être introduits en tant qu’ activités de team building à part entière dans l’agenda de vos équipes, avec un temps de réunion hebdomadaire de 30 minutes, où les employés peuvent se rencontrer par visioconférence pour échanger librement.

Vous pouvez également simuler “l‘arrivée au bureau“. Il suffit pour cela d’ouvrir un canal de visioconférence pendant la première heure de travail. Vous n’êtes pas obligé d’y participer, mais les membres de l’équipe qui n’ont pas de rendez-vous à cette heure-ci peuvent utiliser ce temps pour s’enquérir du bien-être de chacun et discuter de manière informelle. 

4. Le challenge créatif

De nombreuses entreprises ont d’ores et déjà utilisé le challenge viral à des fins professionnelles, en s’aidant de plateformes telles que TikTok. Ce principe peut également s’adapter à un défi créatif ludique en interne pour renforcer la cohésion de vos équipes.

Invitez vos collaborateurs à réaliser leurs propres films, seuls ou en équipe, autour d’une valeur (personnelle ou de l’entreprise), ou en illustrant ce qui fonde pour eux leur esprit d’équipe. Si ce type d’exercice pouvait auparavant nécessiter des connaissances professionnelles poussées, un simple smartphone peut permettre d’enregistrer des vidéos, tandis que des logiciels de montage vidéo permettent de rapidement assembler un film.

Cette activité est également l’occasion pour les employés les moins versés dans les technologies d’apprendre de nouvelles compétences dans un cadre ludique et d’encourager l’émulation pour les plus aguerris en la matière.

5. Les petites attentions personnelles

Parfois, la meilleure chose à faire pour une équipe virtuelle n’a rien de virtuel : vous pouvez envoyer des cartes de félicitations informelles qu’ils peuvent ensuite renvoyer aux autres membres de l’équipe. C’est toujours agréable de sentir que l’on est apprécié ou de recevoir un petit geste d’attention. L’aspect tangible de cet exercice, avec une carte que l’on peut tenir dans ses mains, apporte une petite touche de reconnaissance personnelle qui n’a l’air de rien mais dont l’absence peut parfois mettre à mal le moral des troupes.

La distance, un défi à relever en soi

Constituer une équipe virtuelle n’est jamais évident. Et même en déployant tous les efforts possibles, il est plutôt difficile de concevoir qu’une équipe virtuelle puisse remplacer une équipe sur le terrain et des expériences partagées. Cependant, il est parfois nécessaire de créer des moments virtuels informels quand les individus sont dispersés dans le monde entier, ne peuvent se rencontrer en raison de circonstances extérieures, ou pour s’adapter à de nouvelles conditions de travail.

Des activités régulières de consolidation d’équipe virtuelle aident votre personnel à s’adapter rapidement à un nouveau mode de travail à distance. Elles permettent de minimiser l’impact négatif des cultures de travail en ligne, comme l’incapacité de séparer le temps de travail du temps personnel, la solitude et le stress supplémentaire qui ont pu être expérimenté dans le cas d’une crise sanitaire.

En créant un environnement virtuel amusant et collaboratif où les communications transparentes sont encouragées, vous pouvez aider vos équipes à s’épanouir, à collaborer et  à gagner en cohésion, même lorsqu’elles travaillent virtuellement.

Et maintenant ? Consultez notre catalogue de logiciels collaboratifs pour trouver l’outil qu’il vous faut.

À propos de l’auteur

Christian Botta est chef de projet et consultant pour des projets informatiques et technologiques depuis 2000. En plus d’être certifié en gestion de projet traditionnelle (PMP®), il est également Scrum Master et Product Owner dans l’environnement agile. Depuis 2015, Christian Botta est cofondateur de Visual Braindump, dont l’objectif est d’encourager une approche visuelle des projets. Il officie enfin comme conférencier, formateur et coach avec pour mission de rendre les projets plus vivants et de garantir leur succès.

Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.

À propos de l'auteur

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.

Content Analyst pour Capterra, à l'affût des dernières tendances technologiques et stratégiques pour les PME. Spécialisée en e-commerce, passionnée de podcast audio et des carlins.